Cinéma

Daredevil : Le Retour du Démon de Hell’s Kitchen

on
26 octobre 2018

Après plus de deux ans d’absence en solo, Daredevil fait enfin son grand retour sur la plateforme Netflix. Si The Defenders l’avait laissé en bien piteux état après son sacrifice pour sauver Hell’s Kitchen, le diable écarlate renaît peu à peu de ses cendres pour revenir avec brio sur le devant de la scène.

La complexité du personnage de Daredevil et de sa double identité ne semble pas épuisée, loin sans faux. Alors que Matt Murdock (Charlie Cox) remonte peu à peu la pente, il se retrouve confronter à l’agent Pointdexter, aka Bullseyes, qui transforme avec adresse tout ce qu’il trouve en arme mortelle. Torturé comme jamais, le héros de Hell’s Kitchen est prêt à embrasser pleinement son côté obscur et à franchir ses propres limites pour mettre véritablement fin au mal qui gangrène la ville.

Charlie Cox as Matt Murdoch

Crédits : Netflix

Dès les premières minutes, la foi est au cœur des vicissitudes du justicier aveugle et alimente la saison de bout en bout. Nos protagonistes évoluent ainsi dans un scénario solidement charpenté où se glisse une réflexion constante sur la croyance, mais également sur la justice, thème redondant depuis la création du show.

On se laisse donc facilement séduire par cette une trame menée avec intelligence, pimentée de passages inattendues, jusqu’à son paroxysme ultime : un face-à-face incontournable plutôt jubilatoire clôturant le treizième épisode en beauté. D’autant plus que les réalisateurs n’ont pas lésiné sur les moyens, avec entre autres une scène de bastons dantesque en plan séquence continu d’une durée de 11 minutes, transpirant l’ingéniosité et frôlant la perfection. Celle-ci a été filmée dans une prison de Staten Island et a nécessitée pas moins d’une journée de travail ardue.

 

Charlie Cox as Matt Murdoch

Crédits : Netflix

Si cela ne suffisait pas, l’engagement des acteurs est tellement palpable qu’aucune fausse note n’apparait à l’écran. Mention spéciale d’ailleurs pour Vincent D’Onofrio dans la peau d’un Wilson Fisk glaçant d’effroi, désarmant de génie et d’élégance.

Petit chouchou des fans depuis son lancement, Marvel’s Daredevil maintient la barre très haute cette année encore avec une nouvelle saison très réussie. Une gourmandise appréciable qui fait passé ses petites sœurs pour des débutantes sans saveurs, surtout après la retraite anticipées d’Iron Fist et de Luke Cage. Un héros est bon si son adversaire est à la hauteur et le repousse dans ses retranchements. Les scénaristes du show l’ont bien compris et mis à l’œuvre dans ces 13 nouveaux épisodes dignes d’un binge-watching unique. On attend avec impatience l’annonce d’une saison 4, qui l’espérons-nous, ne mettra pas deux ans à venir.

TAGS

LEAVE A COMMENT

Elodie Cure
FRANCE

Blogueuse et Chroniqueuse spécialisée dans le domaine du cinéma et des séries.

Twitter Widget
  • Merci de le préciser ! On vous aime ❤️ https://t.co/O1xeFWrYZi

    Tweeted on 02:16 PM May 17

  • Malgré l’étiquette de vampire moisi qui lui colle à la peau depuis #Twilight, Robert Pattinson est un excellent act… https://t.co/4QmUyrrw8Z

    Tweeted on 02:54 AM May 17

  • Après le goblet Starbucks, le retour de la main du régicide... cette saison a été à ce point là rushé pour que pers… https://t.co/Eimh7sPVvk

    Tweeted on 01:42 PM May 13

  • Je reste toujours autant perplexe devant cette dernière saison de #GamefThrones. #GOT

    Tweeted on 11:02 AM May 13

  • C’est tellement moi au volant 😂 https://t.co/BQujfLd4iL

    Tweeted on 01:32 PM May 09