Debby Ryan dans Insatiable
Séries

Insatiable : Que Vaut Vraiment la Série Polémique ?

on
21 août 2018

Décidément, Netflix ne cesse de faire scandale avec ses séries adolescentes. Si l’an passé 13 Reasons Why s’attirait les foudres de certains en abordant les sujets délicats du suicide et du viol, c’est au tour d’Insatiable de porter à polémique. Accusé de grossophobie et d’homophobie, le projet de Lauren Gussis partait pourtant d’une bonne intention…

Insatiable s’intéresse à une lycéenne (Debby Ryan) obèse ayant perdu trente kilos à la suite d’un régime drastique. Elle décide alors de participer à des concours de beauté sous la coupe d’un avocat (Dallas Roberts) disgracié reconverti en coach pour miss. Il ignore alors tout du monstre aux motivations vengeresses qu’il est sur le point de libérer…

Debby Ryan dans Insatiable

Crédits : Insatiable

Dans cette série au style très nettement décalé, Lauren Gussis, tout en s’inspirant de sa propre histoire, tente d’évoquer des sujets sociaux importants tels que la superficialité, le body shaming, la perte de poids et la crise d’identité qui en suit. Si sur le papier cela semble prometteur, tout dérape sur petit écran.

Basée sur une litanie de clichés qui n’arrivent pas à être transcendé, Insatiable se prend les pieds dans le tapis dès son pilot. La vie du personnage principal, surnommé Fatty Patty, ne semble commencer réellement que lorsque que celle-ci retrouve une taille de guêpe, ce qui met d’emblée le postulat premier à mal. Et cela ne s’arrange guère au fil des épisodes. Dans son délire égocentrique et ses péripéties burlesques, le point de vue de Patty reste flou et maladroit ce qui ne fait qu’accroître la sensation d’un projet dénué d’âme et pauvre d’enseignements.

Le seul point positif de ce soap tordu est Bob Armstrong (Dallas Roberts), un avocat loufoque en prise à une forte remise en question. Mais cela reste bien trop léger pour le projet originalement annoncé.

Debby Ryan et Daniel Kang dans Insatiable

Crédits : Insatiable

Malgré certaines répliques bien placées et quelques situations tordantes, Insatiable se loupe magistralement. Si l’idée de base se voulait de dénoncer la toxicité des régimes, le rendu est catastrophique. Le message qui en ressort est incohérent, comme si cette comédie noire ne voulait finalement pas prendre de partie. Elle véhicule les mauvais messages en suivant une adolescente trash et égoïste pour se noyer dans une exagération totale empreinte de nonsense. La maladresse en est si gênante que l’on est mal à l’aise pour les acteurs qui s’acquittent malgré tout parfaitement de leur rôle.

La série phénomène qui aurait pourtant pu ouvrir une réflexion intéressante sur l’obésité et ce qui en découle, fait office de brouillon qui se cherche et qui résulte sur une comédie sans queue ni tête, extrêmement superficielle et indigeste. Les adolescents méritent beaucoup mieux.

TAGS

LEAVE A COMMENT

Elodie Cure
FRANCE

Blogueuse et Chroniqueuse spécialisée dans le domaine du cinéma et des séries.

Twitter Widget
  • Merci de le préciser ! On vous aime ❤️ https://t.co/O1xeFWrYZi

    Tweeted on 02:16 PM May 17

  • Malgré l’étiquette de vampire moisi qui lui colle à la peau depuis #Twilight, Robert Pattinson est un excellent act… https://t.co/4QmUyrrw8Z

    Tweeted on 02:54 AM May 17

  • Après le goblet Starbucks, le retour de la main du régicide... cette saison a été à ce point là rushé pour que pers… https://t.co/Eimh7sPVvk

    Tweeted on 01:42 PM May 13

  • Je reste toujours autant perplexe devant cette dernière saison de #GamefThrones. #GOT

    Tweeted on 11:02 AM May 13

  • C’est tellement moi au volant 😂 https://t.co/BQujfLd4iL

    Tweeted on 01:32 PM May 09