Séries

Killing Eve : Attrape-Moi si tu Veux

on
4 juin 2018

Les univers majoritairement féminins misent en exergue sur petit écran ont le vent en poupe ces dernières années. Après The Handmaid’s Tale (voir article récent ici), Orange is the New Black ou encore the Bold Type, c’est au tour de Killing Eve de remporter un franc succès avec une première saison de seulement 8 épisodes aux audiences florissantes (1,25 millions de téléspectateurs pour le dernier épisode, source Kombini).

Féministe, vous avez dit féministe ? Pour sûr ! En plus d’être portée avec brio par deux actrices charismatiques (Sandra Oh et Jodie Comer), Killing Eve a été créée et scénarisée par l’actrice Phoebe Waller-Bridge, dernièrement vue dans Solo, A Star Wars Story sous les traits robotiques de L3-37.

 

Killing Eve : Sandra Oh

Crédits : BBC America

L’inoubliable Cristina Yang de la série Grey’s Anatomy a rangé ses bistouris et sa blouse chirurgicale pour devenir Eve Polastri, un agent des services secrets britanniques à la recherche d’une tueuse à gage de haute volée. Avec ce nouveau rôle, Sandra Oh fait un retour flamboyant dans le monde télévisuel. Face à elle, on retrouve Jodie Comer, l’interprète de “Villanelle”. La jeune femme au regard hypnotiseur et au sourire enjôleur est tout aussi brillante que sa co-star. Elles forment un duo détonant et audacieux à l’écran.

Ne vous méprenez pas, Killing Eve, qui a première vu se range dans la catégorie des intrigues policières lambda, a bien plus dans le ventre qu’il n’y parait.

La traque folle menée par l’agent du MI5 à la poursuite de sa Némésis se transforme rapidement en un jeu du chat et de la souris aussi hypnotique que périlleux, à l’image de Mr Mercedes, le chef d’œuvre de Stephen King adapté par Audience Network… Mais avec beaucoup plus de sensualité.

Killing Eve : Villanelle (Jodie Comer) and Eve (Sandra Oh)

Crédits : BBC America

Le schéma classique des scénarii d’espionnages se déconstruit peu à peu en nous emmenant sur un terrain de jeu cousu main vacillant entre l’Europe et le Russie. Cette fixation malsaine éprouvée par les deux protagonistes, qui se rapproche de plus en plus d’un amour tordu à chacune de leurs rencontres, les vulnérabilise et rend le déroulement des épisodes beaucoup plus complexe et déroutant qu’attendu. Le spectateur intrigué par cette histoire aussi attrayante qu’immorale, se laisse happer corps et âmes par ce voyage à la destination inconnue. Le visionnage du dernier épisode en particulier laisse une impression persistante et le sentiment d’avoir été le témoin d’émotions intenses et inexplicables.

À l’image de ses deux héroïnes principales, c’est à dire avec une vraie élégance, une fausse nonchalance et un humour so-british, Killing Eve séduit en seulement quelques minutes. Jouissant d’une véritable griffe esthétique simple et élaborée, de personnages excellemment bien écrits, troublants mais attachants, d’une rythmique dynamique constante et d’une bande son originale marquante, le show dispose d’un souffle novateur très appréciable à voir.

On peut dire que le pari est réussi pour cette nouvelle série de BBC America puisqu’on en redemande allègrement. La bonne nouvelle c’est que la saison 2 est d’ores et déjà commandée. Alors soyez patient !

TAGS

LEAVE A COMMENT

Elodie Cure
FRANCE

Blogueuse et Chroniqueuse spécialisée dans le domaine du cinéma et des séries.

Twitter Widget
  • Merci de le préciser ! On vous aime ❤️ https://t.co/O1xeFWrYZi

    Tweeted on 02:16 PM May 17

  • Malgré l’étiquette de vampire moisi qui lui colle à la peau depuis #Twilight, Robert Pattinson est un excellent act… https://t.co/4QmUyrrw8Z

    Tweeted on 02:54 AM May 17

  • Après le goblet Starbucks, le retour de la main du régicide... cette saison a été à ce point là rushé pour que pers… https://t.co/Eimh7sPVvk

    Tweeted on 01:42 PM May 13

  • Je reste toujours autant perplexe devant cette dernière saison de #GamefThrones. #GOT

    Tweeted on 11:02 AM May 13

  • C’est tellement moi au volant 😂 https://t.co/BQujfLd4iL

    Tweeted on 01:32 PM May 09