Cinéma

Le Mans 66 : Moteurs… Action !

on
15 novembre 2019

Sorti en salle ce jeudi, Le Mans 66 retrace les événements qui ont précédés la victoire de Ford sur Ferrari lors de la course du Mans de 1966 avec entre autres la construction de la fameuse GT40. Un pan de l’histoire incontournable pour les amateurs d’automobiles, mais surtout une aventure humaine brillamment filmée.

Inspiré de faits réels, Le Mans 66 dresse le portrait de deux pilotes chevronnés et mécaniciens hors-pairs, Ken Miles (Christian Bale) et Carroll Shelby (Matt Damon), pris au cœur d’une course effrénée à la performance et à l’innovation, sous les ordres d’Henry Ford II. Interprétés avec une conviction imparable par deux des meilleurs acteurs de leur génération, ces grands hommes, animés par une passion commune, ont su marqué le court de l’histoire des sports automobiles. Dans ce film où règne un chaos d’émotions lyriques et d’adrénaline, la psychologie de ces deux personnages est restituée de manière impeccable. Alors que tous deux sont de chair et d’os, l’un est un cérébral plutôt sympathique, l’autre un instinctif d’une franchise brutale. Bien plus qu’un simple film de voitures, Le Mans 66 est avant tout le récit d’une amitié tempétueuse, d’une relation aussi étroite qu’agité qui défia toutes autorités.

Matt Damon et Christian Bale dans Le Mans 66

Crédits : Le Mans 66

L’autre point fort de ce biopic hors-norme : sa mise en scène. James Mangold sort le grand jeu pour capturer les courses et le fait comme jamais personne avant lui. À travers des caméras embarquées dans l’habitacle des voitures, on perçoit la vitesse, la sueur perlant, la fatigue écrasante et la détermination invulnérable des pilotes. Les poils s’hérissent et la respiration se coupe. Grâce au montage nerveux et au découpage énergique, le spectateur se retrouve happés d’entrée de jeu par cette atmosphère grisante et sous haute tension.

Au-delà des sensations, on ne peut qu’admirer la façon dont le réalisateur a su reconstituer les éléments-clés du film, comme le parcours mythique du Mans de 1966, l’industrie et les ambitions de Ford ou bien l’époque en elle-même. Cette épopée cinématographique se clôt ainsi sur une séquence titanesque sur le circuit légendaire des 24 ans du Mans, bercé par les moteurs ronronnant des bolides d’antan et des acclamations des spectateurs.

Matt Damon et Christian Bale dans Le Mans 66

Crédits : Le Mans 66

Deux ans après le fracassant Logan, James Mangold remet le couvert avec Le Mans 66. Fort, spectaculaire et attachant, on a clairement affaire ici à l’un des plus beaux films jamais réalisé sur la course automobile, dans la même veine que Rush de Ron Howard. On ne serait rester indifférent devant un tel chef d’œuvre, que l’on soit ou non un mordu de grosses cylindrés.

TAGS

LEAVE A COMMENT

Elodie Cure
FRANCE

Blogueuse et Chroniqueuse spécialisée dans le domaine du cinéma et des séries.

News
Twitter Widget
  • “Moi ce que je souhaites c’est la paix dans le monde”. Ce soir, avec mon homme, c’est bitching devant #MissFrance. https://t.co/45p0DffH8T

    Tweeted on 12:18 PM Dec 14

  • En fait, jusqu’à maintenant, j’ai passé la journée à jouer à #PokemonBouclier. Sur ce, je vous laisse, j’y retourn… https://t.co/XRPbf05mJj

    Tweeted on 08:50 AM Dec 14

  • Warner vient de dévoiler officiellement la première affiche de #Tenet, le prochain film de Christopher Nolan qui s… https://t.co/zbNOhflFOz

    Tweeted on 12:03 PM Dec 13

  • Avec une seconde saison tout aussi réussite que la première, #Titans maintient la barre haute. La série continue à… https://t.co/ntgX3fdEV3

    Tweeted on 11:53 AM Dec 13

  • En fait #6Underground c’est un gros tripe de #RyanReynolds, qui se prend pour #TomCruise dans une sorte de… https://t.co/UqWgztYED0

    Tweeted on 10:18 AM Dec 13