Séries

Umbrella Academy : Une Petite Bombe

on
1 mars 2019

Tout droit sortie de l’écurie Netflix, Umbrella Academy cartonne à gogo depuis son arrivée sur la plateforme de streaming il y a deux semaines de cela. Adapté du comics crée par Gerard Way en 2007 et illustré par Gabriel Bá, la série a su prendre quelques libertés afin de proposer une histoire ancrée dans un monde plus réel que celui du support dont il est issu. Que vaut donc le résultat final ?

Un jour de 1989, quarante-trois femmes mettent inexplicablement au monde des enfants aux pouvoirs diverses sans avoir été enceinte. Sir Reginald Hargreeves, un milliardaire excentrique tout droit sorti d’un film d’aventure des années 30, prend sous son aile sept d’entre eux et crée The Umbrella Academy. Quelques années plus tard, alors qu’ils sont devenus adultes et ont pris des chemins différents, ces jeunes justiciers apprennent la mort de leur père adoptif et l’arrivée prochaine de l’apocalypse. Ils devront alors s’unir de nouveau pour accomplir ce pourquoi ils ont toujours été entrainé : assurer un futur à la Terre.

Crédits : Umbrella Academy

À travers une narration éclatée mais pourtant limpide, on s’intéresse de près à ces protagonistes aux dons disparates qui pratiquent leur art de façon plus confidentielle que nos héros Marveliens. Contrairement aux séries traditionnelles du genre, l’intrigue de Umbrella Academy se concentre davantage sur les liens familiaux plutôt que sur le pouvoir de chacun d’entre eux. Chaque épisode voit les membres de cette famille dysfonctionnelle et brisée combattre leurs mal-être, leurs faiblesses cachées et surtout, les démons de leurs enfances déshumanisées par un homme sans cœur. On plonge ainsi avec avidité dans le psyché des personnages grâce à une mise en scène déjanté, des twists modernes et des aventures rocambolesques.

Le tout est rehaussé par un visuel parfait, un cadrage au poil et des plans millimétrés à la perfection. Il y a un véritable parti-pris artistique cherchant à accorder une importance à l’espace physique pour caractériser chaque arc narratif. En faisant cela, toutes les pièces et lieux transpirent le vécu et possèdent une âme, que ce soit l’architectural manoir, l’appartement blafard de Vanya (Ellen Page) ou bien la chambre miteuse du motel. En clair, le show nous propose une vision unique liée à une certaine audace artistique dont on ne saurait nié l’efficacité et l’originalité. La bande-son également, un mix entre sons classiques et musiques plus méconnues portent avec intelligence les scènes clés.

Crédits : Umbrella Academy

Umbrella Academy est une petite bombe audacieuse aux ondes baroques. En nous présentant des héros incomplets et détraqués, Umbrella Academy brise le moule classique du schéma héroïque pour un résultat un brin perché au charme rétro irrésistible qui parvient à nous faire oublier les quelques erreurs scénaristiques. Les personnages y sont fort attachants et la palette d’émotions exprimées se veut d’une qualité rare dans un show aux intrigues décoiffantes et aux séquences aussi hallucinantes. Il s’agit là d’un beau pied-de-nez à toutes les adaptations de comics et films de super-héros qui commencent à perdre leur souffle.

 

TAGS

LEAVE A COMMENT

Elodie Cure
FRANCE

Blogueuse et Chroniqueuse spécialisée dans le domaine du cinéma et des séries.

Twitter Widget
  • Merci de le préciser ! On vous aime ❤️ https://t.co/O1xeFWrYZi

    Tweeted on 02:16 PM May 17

  • Malgré l’étiquette de vampire moisi qui lui colle à la peau depuis #Twilight, Robert Pattinson est un excellent act… https://t.co/4QmUyrrw8Z

    Tweeted on 02:54 AM May 17

  • Après le goblet Starbucks, le retour de la main du régicide... cette saison a été à ce point là rushé pour que pers… https://t.co/Eimh7sPVvk

    Tweeted on 01:42 PM May 13

  • Je reste toujours autant perplexe devant cette dernière saison de #GamefThrones. #GOT

    Tweeted on 11:02 AM May 13

  • C’est tellement moi au volant 😂 https://t.co/BQujfLd4iL

    Tweeted on 01:32 PM May 09